Bandeau-book-CV

mardi 22 juin 2010

Le jardin de l'arquebuse à Dijon

Les jardins botaniques ont une allure "bien rangée" que j'affectionne particulièrement. Cette obligation d'étiquetage, de rangement, "de jardin de curiosités", semble leur donner une rigidité visuelle qui rend le mouvement perpétuel dont ils sont emprunts quasi imperceptible. Ils donnent à voir, à s'émerveiller, à découvrir, à s'y amuser ou à se reposer... On ne s'y ennuie jamais.



Le jardin de l'Arquebuse, est l'un de mes lieux de promenade préféré. Cerné par la ville, il est une bulle d'air où parfois nous avons l'impression que le temps s'est arrêté.

Pour la petite histoire : Le jardin couvre une surface de plus de 5 hectares, dont 2 sont réservés au jardin botanique "à la Française" divisés en quatre grands carrés eux même divisés en 64 plates-bandes bordées de buis, classé par milieux, regroupant 3 500 espèces de plantes illustrant la richesse de la flore bourguignonne.
L'Arquebuse fait partie des premiers jardins botaniques en France. Au XVIe siècle les chevaliers de l'Arquebuse s'installent sur ce terrain, situé aux portes de la ville. Le dernier capitaine de la compagnie fait restaurer, au XVIIIe siècle, les bâtiments et les jardins pour lesquels il demande à Morel, célèbre jardinier lyonnais, de l'aménager en jardin anglais. En 1808, La ville de Dijon en devient propriétaire. Le jardin botanique, fondé par le savant Bénigne Legouz de Gerland, y est transféré en 1833.

Actuellement est présentée, jusqu'au 12 juillet, une très belle expo "Jardins-objets, objets-jardins", réalisée par 200 enfants, adolescents et adultes élèves des ateliers d'arts plastiques de la ville.

2 commentaires:

  1. Très belles photos.
    Ça donne envie d'aller s'y promener !

    RépondreSupprimer
  2. De passage à Dijon le week end dernier, j'ai pu visiter ce jardin.
    C'est vrai qu'on y trouve une paix bienfaisante.

    RépondreSupprimer