Bandeau-book-CV

jeudi 26 janvier 2017

Les oiseaux de mon jardin : le froid persiste...

Episode 2
Le froid sévit toujours, les p'tits oiseaux de mon jardin profitent des graines que je leur donne. Par ces températures c'est une aubaine pour eux, qui en une nuit peuvent perdre jusqu'à 12% de leur poids… Dans ce deuxième volet, je vous présente les plus gros. Le couple de tourterelles turque et le couple de merle noir qui comptent parmi les habitants, mais aussi les étourneau-sansonnets et les pies qui ont repéré la bonne adresse…


Le couple de tourterelle turque, toujours ensemble, inséparable. 

Monsieur merle noir.

Madame merle noir.

Un  jeune merle mâle, en mode "ado" : il est en train de prendre sa couleur d'adulte, 
ses plumes deviennent noires et son bec jaune.

Le plus gros des visiteurs : la pie, mais aussi le plus craintif, s'envole au moindre mouvement ou bruit. 
En plein soleil son plumage prend des reflets bleus métalliques.

Non seulement ils ne sont pas très beaux et on ne les aime pas forcément 
quand ils arrivent. Deux étourneaux-sansonnets viennent en éclaireurs, 
puis c'est tout le groupe qui rapplique et qui a vite fait de vider "la gamelle".


Entre le mâle et la femelle étourneau-sansonnet, il y a une légère différence : 
La femelle, au premier plan, est plus tachetée sur le cou et la tête que le mâle.

Ma pelouse prend un air de basse-court à certain moment de la journée 
presque tous le monde est là !
De gauche à droite : Madame pinson, madame moineau, monsieur moineau, 
une tourterelle turque, six étourneaux et le jeune merle.

Si vous voulez voir ou revoir l'épisode 1 c'est par là !

jeudi 12 janvier 2017

Les oiseaux de mon jardin : il fait froid !

Episode 1
L’hiver est peut-être la plus belle période pour photographier les oiseaux. Dans les plus “beaux” endroits du jardin, à bonne distance, ni trop loin, ni trop près, j’ai placé des mangeoires, boules de graisse et un bac à bain (celui-ci est très important, il attire les oiseaux toute l’année ! ). Comme chaque année, mes petits amis ne me mettent pas longtemps à se communiquer “la bonne adresse”. Bien au chaud derrière ma fenêtre, je ne cesse de braquer mon téléobjectif sur ces petites boules de plumes toutes gonflées par le froid. 

Madame et Monsieur Pinson, gonflés par le froid matinal.



Monsieur Pinson, une vraie gravure de mode avec ses couleurs "pétantes".

Le plus petit de mes visiteurs : Le Troglodyte Mignon. 
Moins de 10 cm, le plus petit passereau d’Europe avec le Roitelet.





Le Rouge-gorge, un vrai petit soleil par temps gris. Je lui décerne le premier prix du “piaf le plus sympas”. 
Peu sauvage, il observe tout ce que je fais dans le jardin, très souvent à moins d’un mètre de moi !